MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
22 jours
C
GP des Amériques
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
36 jours
C
GP d'Argentine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
50 jours
C
GP d'Espagne
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
64 jours
C
GP de France
14 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
78 jours
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
92 jours
C
GP de Catalogne
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
99 jours
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
113 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
120 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
134 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
162 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
169 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
183 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
197 jours
C
GP d'Aragón
01 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
218 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
232 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
240 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
246 jours
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
260 jours

Quartararo "pas encore prêt" à contrer Márquez sur toutes les courses

partages
commentaires
Quartararo "pas encore prêt" à contrer Márquez sur toutes les courses
Par :
19 déc. 2019 à 08:00

Le Rookie de l'année 2019 a la ferme intention de poursuivre sa progression la saison prochaine et de se stabiliser aux avant-postes en course, mais rivaliser avec le champion espagnol à chaque Grand Prix pourrait être trop ambitieux pour le moment.

Fabio Quartararo peut savourer à présent son premier hiver de pilote expérimenté en MotoGP. Une année riche en premières a pris fin pour lui en novembre, un cycle de 12 mois durant lesquels il s'est évertué à emmagasiner tout ce qu'il y avait à apprendre dans la catégorie reine, mais aussi à exploiter ses nouvelles connaissances en allant chercher de premiers succès très précoces.

Parmi les temps forts de sa saison, le jeune Niçois peut citer bien évidemment sa première pole à Jerez, qui aura été le déclencheur de ses progrès alors que le MotoGP y disputait sa quatrième étape. "C'était la première séance sur laquelle j'ai fait premier en MotoGP et c'était en qualifs, alors c'était génial !" se souvient-il, lui qui est ensuite devenu coutumier des meilleurs temps en essais libres et a signé cinq autres pole positions. Passé ce premier coup d'éclat en Espagne où son équipe a observé qu'il a eu un véritable déclic dans le pilotage de la M1, il a cumulé 31 meilleurs temps lors des 91 séances d'essais libres, de qualifications et de warm-up auxquelles il a pris part, et a fait des apparitions au premier rang à tous les Grands Prix à l'exception de ceux d'Autriche et d'Aragón.

Au passage, les succès se cumulaient aussi en course. Un mois et demi après sa première pole, Quartararo a en effet obtenu son premier podium à Barcelone, un moment fort qui là aussi lançait une belle série puisque six autres allaient suivre. "Je sortais d'une opération et j'avais énormément de doutes quant au fait de pouvoir courir. J'ai couru avec mes points de suture et j'ai réussi à faire deuxième, même s'il y avait des circonstances assez bizarres mais j'ai quand même réussi à faire le podium", se félicite-t-il.

Lire aussi :

Lors de la course suivante, à Assen, le jeune Français a pour la première fois occupé la position de tête, un rôle qu'il allait ensuite retrouver lors de quatre autres épreuves. Deux d'entre elles sortent tout particulièrement du lot, puisqu'il y a été dépossédé de la première place seulement dans le dernier tour, à savoir Misano et Buriram. Si la défaite est devenue de plus en plus frustrante au fil des tentatives, avoir tout tenté jusqu’au bout pour priver Marc Márquez de la victoire en Thaïlande reste là aussi l'un des moments marquants de sa saison. Et les regrets, quant à eux, sont rares pour celui qui s'est classé cinquième au championnat, à la fois meilleur rookie et meilleur pilote indépendant. "Il est vrai qu'il y a quelques courses sur lesquelles on aurait pu mieux faire, comme en Australie, à Silverstone ou au Sachsenring. J'ai fait des erreurs, mais je crois que ça fait partie du job", souligne-t-il.

L'objectif pour 2020, être plus performant en course

Dans leur ensemble, les résultats de Fabio Quartararo durant la seconde partie du championnat ont été particulièrement solides et prometteurs au vu de la phase d'apprentissage dans laquelle il se trouvait encore. "Ce dont je suis le plus fier, c'est surtout de la deuxième partie de la saison, où on s'est battu sur beaucoup de courses. Je pense que ce sera l'objectif la saison prochaine, de se battre pour le podium ou le top 5 à chaque course", annonce-t-il.

Pour 2020, les objectifs à atteindre se sont en effet rapidement imposés et, comme une évidence, ils concernent avant tout la course. Car une fois sa première pole position remportée, Quartararo n'a plus manqué la première ligne de la grille de départ que trois fois, passé maître dans l'exercice du tour lancé. Or, en course, bien qu'il ait affiché une très belle tendance avec sept podiums en 13 manches, il lui a manqué ce petit quelque chose qui aurait pu le transcender et le mener sur la plus haute marche. Le but pour sa deuxième année sera donc d'obtenir ce savant équilibre entre performance et régularité le dimanche après-midi.

"Cette année j'essayais tout le temps d'être premier aux essais, de me mettre en confiance, mais je pense qu'il va falloir travailler un petit peu plus sur le rythme de course, même si je finis des séances cinquième, sixième ou septième", concède-t-il. "J'ai appris beaucoup de choses sur comment économiser les pneus, comment piloter une MotoGP avec le réservoir plein ou vide, la puissance, comment jouer avec les cartographies… Ce sont beaucoup de choses que je ne peux pas décrire. Mais, pour l'année prochaine, je veux clairement être plus performant en course, parce qu'on sait qu'en qualifs on est très rapides."

Lire aussi :

Fabio Quartararo a beau avoir succédé à Marc Márquez au tableau des plus jeunes polemen du MotoGP, il n'en oublie pas la tâche ardue qui attend quiconque souhaite battre le champion espagnol. Aussi, à l'heure de formuler ses attentes pour 2020, il reste prudent. "Avant toute chose, il faut qu'on garde notre calme, parce que Marc va entrer dans sa huitième saison en MotoGP, et ce ne sera que ma deuxième, je pense donc que je ne serai pas encore prêt à rivaliser avec lui sur toutes les courses", prévient-il auprès du site officiel du MotoGP.

"Comme à Buriram ou Misano, il y aura certainement des endroits où on pourra le faire. Quoi qu'il en soit, je me suis dit que ce serait super si je pouvais me battre très souvent pour le podium. Et si on sait qu'on peut se battre pour les podiums, le résultat à la fin du championnat sera vraiment super."

Les premières fois de Quartararo en 2019 :

Diapo
Liste

GP du Qatar : 1er départ en MotoGP, de la cinquième place

GP du Qatar : 1er départ en MotoGP, de la cinquième place
1/6

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

GP du Qatar : 1er meilleur temps en course

GP du Qatar : 1er meilleur temps en course
2/6

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

GP d'Argentine : 1er top 10 en course

GP d'Argentine : 1er top 10 en course
3/6

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

GP d'Espagne : 1re pole position

GP d'Espagne : 1re pole position
4/6

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

GP d'Espagne : 1er record de la pole

GP d'Espagne : 1er record de la pole
5/6

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

GP des Pays-Bas : 1ers tours en tête en course

GP des Pays-Bas : 1ers tours en tête en course
6/6

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Article suivant
Jorge Lorenzo: "Je vais bientôt faire une annonce. Rossi ? Il lui manque quelque chose"

Article précédent

Jorge Lorenzo: "Je vais bientôt faire une annonce. Rossi ? Il lui manque quelque chose"

Article suivant

Suzuki et Aprilia favorables à des Grands Prix sur deux jours

Suzuki et Aprilia favorables à des Grands Prix sur deux jours
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Fabio Quartararo
Équipes SIC Racing Team
Auteur Léna Buffa