Philip Egli vise une quatrième victoire de rang à Bure

Vainqueur des trois premières manches du championnat de Suisse de slalom, Philip Egli sera une nouvelle fois le grand favori à la victoire ce week-end sur le tracé de Bure, dans le Jura.

Philip Egli vise une quatrième victoire de rang à Bure

Quelques jours après son succès à Bière, Philip Egli entend bien préserver son invincibilité. D'autant que, s'il ne s'était jamais imposé à Bière avant d'y décrocher la victoire dimanche dernier, le Zurichois est un spécialiste de l'épreuve de Bure, qui fêtera cette année sa 50e édition. L'an passé, Egli s'y était en effet imposé plutôt facilement. Il y sera à nouveau le grand favori ce week-end au volant de sa Dallara F3 de l'écurie ACS la livrée jaune emblématique.

"Il est évident que tout le monde s`attend à une nouvelle victoire de ma part à Bure", reconnaît Egli, "Mais cela ne sera chose faite que lorsque j’aurai franchi la ligne d`arrivée avec le meilleur chrono. Je ne suis pas à l’abri des imprévus. C`est justement ce qui rend les courses si excitantes."

Philip Egli, Dallara F393 EPR-2, Racing Club Airbag

Philip Egli, Dallara F393 EPR-2, Racing Club Airbag

Photo de: Trusk Images

L'un des plus proches rivaux de Philip Egli, Marcel Maurer, sera le grand absent de cette course de Bure. Ce dernier a décidé de faire l'impasse sur cette épreuve, et ne disputera pas non plus la manche suivante, le slalom de Romont (15-16 juin), préférant disputer l'ouverture du Championnat suisse de la montagne à Hemberg. 

Lire aussi:

Deuxième à Frauenfeld, Lukas Eugster (photo) sera un prétendant sérieux à la victoire au volant de sa Ligier JS53 Evo2 de la catégorie CN. "Il sera très, très difficile de s`approcher d`Egli", tempère Eugster. "Pour Philip, tout joue actuellement à la perfection, alors que nous sommes encore dans la phase où nous cherchons à mieux connaître notre voiture. Le rapport de développement est par exemple encore trop long. Mais je vais tout donner. Si la piste devait être mouillée, j`aurais de meilleures chances. Mais pour ce week-end, la météo s`annonce sèche."

Autre pilote à suivre ce week-end, le local Jean-Marc Salomon avait terminé deuxième à Bure l'an passé. À 57 ans, ce pilote de l'Ecurie des Ordons sera au volant d'une Tatuus Master, l'un des cinq concurrents de la catégorie Formule jusqu'à 2000 cm3 avec encore Markus Brander (Formule Renault), le Français Frédéric Boilllot (Renault Tatuus), et Denis Wolf (Renault Caparo).

Martin Burki, VW Polo MB, MB Motorsport

Martin Burki, VW Polo MB, MB Motorsport

Photo de: Franco Citino

Du côté des voitures fermées, on retrouvera des pilotes comme l'incontournable Martin Bürki, le multiple champion de Suisse de la discipline s'étant montré le plus rapide de la classe des voitures de tourisme avec sa Volkswagen Polo MB. Christoph Zwahlen et son Opel Kadett (IS jusqu'à 2500 cm3) ainsi que Hanspeter Thöni sur sa petite Peugeot 106 à la livrée dorée (N/ISN jusqu'à 1600 cm3), sont d'autres pilotes qui voudront préserver leur invincibilité dans leurs catégories respectives.

Les 35 pilotes de la Suzuki Swiss Racing Cup poursuivront leur bataille, avec les hommes forts des trois premières manches, Marcel Muzzarelli, Sandro Fehr ou Fabian Eggenberger. Les concurrents d'autres trophées comme l'Abarth Trofeo ou la Porsche Cup Suisse, seront également en piste.

Horaires et listes d'engagés à retrouver sur le site du Slalom de Bure.

 
partages
commentaires
Marcel Muzzarelli récidive à Bière

Article précédent

Marcel Muzzarelli récidive à Bière

Article suivant

Quatre sur quatre pour Philip Egli à Bure

Quatre sur quatre pour Philip Egli à Bure
Charger les commentaires